menu

l'Europe s'engage à Mayotte

Les fonds européens : une opportunité pour les projets mahorais !

Accueil

Desserte portuaire

Dans le cadre de l’axe 5 du Fonds européen de développement régional (FEDER) »Développer et optimiser la desserte portuaire »;
L’Objectif spécifique 07 « Promouvoir le transport durable et supprimer les goulets d’étranglement dans le réseau principal d’infrastructures »;
La priorité d’investissement 7b  » Stimuler la mobilité régionale par la connexion de nœuds secondaires et tertiaires aux infrastructures RTE-T, y compris des nœuds multimodaux ».

Le FEDER vise un accroissement du fret maritime générant des retombées économiques directes pour Mayotte.

En 2013, le trafic conteneurs était de 16 086 EVP Imports et 9 628 EVP dans le secteur du transbordement.

La réalisation de l’opération de desserte portuaire permettra d’atteindre un doublement de l’activité sous 10 ans.

L’objectif est également de tripler les potentiels logistiques des infrastructures en augmentant les capacités de stockages.

L’amélioration des conditions d’accès au port doit permettre la hiérarchisation des plateformes d’attente, de contrôle ou de dépotage : l’activité cible est de 100 000 mouvements annuels de conteneurs sous dix ans (prévision de l’augmentation des importations de 60% en 10 ans). Il s’agit de doubler le secteur du transbordement mahorais sur la même période soit une augmentation de 12 000 à 15 000 conteneurs annuels environ. L’objectif de 100 000 mouvements par an représente 55% des performances des grues et 51% des capacités de stockage des plateformes créées dans le cadre du projet.

Les retombées économique attendues par la progression de l’activité appuyée sur les nouveaux potentiels et le gain de productivité seront significatives pour l’économie générée directement et indirectement pour l’ensemble des professionnels du port pour le Département mais aussi pour le domaine de l’emploi avec des créations de postes avant même la fin de la mise en œuvre du projet en 2019 :

– Retombées Sociales : deux secteurs, la manutention et la sécurité, seront privilégiés pour les emplois dès la mise en service pour un total prévisionnel de 170 embauches.
– Manutention : les retombées en termes d’emplois créés seront surtout sensibles dans le secteur de la manutention portuaire et en fonction de l’activité. L’ouverture « client » du port de Longoni est limitée de 7h30 à 16H30 mais avec le potentiel offert par le projet et les objectifs de progression de l’activité de manutention, liés au trafic, les horaires sont appelés à évoluer.
– Sécurité et Sureté : avec le nouvelle installation ISPS et les contrôles qui doivent être exercés 24h/24, 7 jours sur 7, des équipes de 6 à 8 personnes se relaieront toutes les 6 heures pour la supervision du port aux différents points de contrôle ou selon les procédures de rondes. Il s’agira en conséquence de la création d’une trentaine de poste au titre d’embauches nouvelles en complément d’une quinzaine de postes déjà mobilisés (5 en interne + prestation extérieure).

Renforcement du dispositif d’accueil de l’aide sociale à l’enfance

: Professionnaliser les infirmiers de la PMI par l’accès à la spécialité de puériculteur. Ce projet entre dans l’objectif spécifique 10.9.4.2 –  » Accroitre les compétences et la professionnalisation des équipes au contact des besoins sociaux de la population ».

Le nombre d’infirmiers spécialisés en puériculture au sein des PMI est insuffisant alors qu’il s’agit d’une obligation réglementaire et Il y a un « turn over » important au niveau de ces personnels. La majorité des infirmiers spécialisés ne sont pas de la région et ne restent pas sur le territoire plus de 2 ans. C’est pourquoi, en septembre 2016, l’IFSI va ouvrir la première promotion d’étudiants puériculteurs sur le département.

A travers un conventionnement avec l’IFSI, le Conseil Départemental veut permettre aux infirmiers exerçant en PMI de se former à la profession de puériculteur. La formation des infirmiers spécialisés tiendra compte des réalités et perspectives de l’exercice professionnel.

Aussi, l’objectif de ce projet est de permettre aux infirmiers exerçant en PMI de monter en compétences et d’asseoir leur pratique professionnelle dans le domaine des soins dispensés aux enfants. Ces compétences seront validées par un diplôme d’État.

Résultats attendus
  • Formation de 6 infirmiers ( 4 femmes et 2 hommes) .100% des participants auront réussi leur formation et obtiendront leur diplôme d’État en puériculture. Ils deviendront des infirmiers spécialisés en puériculture.

 

Calendrier de réalisation
  • – 04/12/2015 au 17/02/2016 : Préparation du concours
  • – 18/02/2016 et du 05 au 17/04/2016 : épreuves de sélection permettant de suivre la formation
  • – Septembre 2016 : entrée en formation
  • – 25/08/2017 : fin de formation par l’obtention du diplôme

 

Mise en œuvre d’un accompagnement personnalisé des Demandeurs d’emploi qui intègrent un parcours de formation immédiatement valorisable sur le marché du travail

Opération spécifique 7.8.1.1 –  » Augmenter le taux d’accès à l’emploi et à la formation des participants demandeurs d’emploi ou inactifs par la personnalisation de l’accompagnement »

Ce projet a pour objectif :
– D’assurer un meilleur suivi des demandeurs d’emploi en formation
– Mettre à jour chaque dossier de participants sous AUDE et valoriser les acquis de la formation
– Promouvoir la candidature des demandeurs d’emploi en amont et à l’issu de la formation
Ce projet est spécifique car il développe un accompagnement auprès d’un public qui est intégré dans un parcours de formation. Les dispositifs actuellement existant se concentrent sur des personnes en situation de recherche d’emploi ou de formation. Cet accompagnement est pro actif dans la mesure ou le conseiller travaille avec le demandeur d’emploi au cours de sa formation afin de favoriser son insertion.
le demandeur d’emplois en suivi formation bénéficie des services suivants :
-entretien personnalisé avec le conseiller pour réaliser un diagnostic des ses compétences acquises et en cours d’acquisition
-finalisation du projet professionnel en vue de déterminer la cible de recherche d’offre d’emploi en cohérence avec le marché du travail et la formation suivie
-mobilisation des services pôle emploi ou autre partenaire dans le cadre de sa recherche d’emploi un peu avant la sortie de formation (technique de recherche, site pôle emploi.fr, mise en situation professionnelle, relation avec ladom pour des projets mobilité ….)
– Contacts et conseils personnalisés avec le conseiller référent, mise en relation sur les offres, accompagnement des mises en relation, accès à des prestations courtes à l’issu de la formation (ateliers, mises en situations professionnelles …), mobilisation des aides et mesures d’adaptation aux postes.

Publics : demandeurs d’emploi en formation

Résultats : Permettre à minima à 400 demandeurs d’emploi en formation de bénéficier d’un suivi personnalisé sur toute leur période de formation (diplômant ou professionnalisant)

Sensibilisation, Accueil, Accompagnement et formation (ante et post création) de demandeurs d’emploi, à la Création d’entreprise

Dans le cadre de l’axe 7, opération spécifique 7.8.3.6 -« Augmenter la création d’entreprises pérennes par les personnes les plus éloignées du marché du travail et notamment par les femmes », ce projet projet consiste à accueillir, accompagner et suivre des porteurs d’un projet de création d’entreprise, dans une situation sociale et professionnelle difficile et plus précisément des demandeurs d’Emploi.
Ce projet, porté par BGE, s’étend sur 24 mois, et se déroule en plusieurs actions:

– L’ACCUEIL:
du 1er juin 2016 au 31 Mai 2018 –
L’accueil se fait tous les jours durant les 2 années.
Nombre publics ciblés : 350 personnes par an
– L’ACCOMPAGNEMENT:
du 1er juin 2016 au 31 Mai 2018 –
L’accompagnement se fait tous les jours durant les 2 années.
Nombre publics ciblés : 350 personnes par an
– LE SUIVI POST-CREATION:
Chaque demandeur d’emploi bénéficie de 2 suivis physique de 4h par an ainsi de 2 suivis téléphonique d’une heure maximum par an 120 personnes suivis par an.
Ce qui correspond à : une première vague de suivi du 1er juin au 30 novembre 2017 / Suivi n°2 du 1er décembre 2016 au 31 mai 2017
Le suivi de la deuxième année sera de même: du 1 juin 2017 au 30 novembre 2017 et suivi numéro 2 du 1er décembre 2017 au 31 Mai 2018.
– SENSIBILISATION A LA CRÉATION D’ENTREPRISE VIA LE BUS DE LA CRÉATION D’ENTREPRISE:
37 actions de sensibilisation chaque année, soit au total 74 actions durant les deux années. Les actions auront lieu du 1er Août 2016 au 30 Avril 2017 et pour la tournée Bus de la deuxième année elle aura lieu du 1er septembre 2017 au 30 Avril 2018
– FORMATION DIRIGEANT:
10 Sessions de formations collectives auront lieu tout au long de chaque année. De Septembre 2016 à Mai 2017 et de même de Septembre 2017 à Mai 2018 à raison de 10 personnes par session.
– TUTORAT FÉMININ:
2 sessions annuel de tutorat seront organisés. 1 par semestre où seront conviés des créatrices d’entreprises de divers secteurs ainsi que des futures créatrices d’entreprise.
Public:
Demandeurs d’emploi et entreprises de moins de 3 ans
Résultats:
– Accompagnement 180 personnes ( 50 femmes 130 hommes)
– Accueil :150 personnes 200 personnes (80 femmes et 120 hommes)
– Bus de la création : 280 personnes ( 80 femmes, 200 hommes)
– Suivi : 60 personnes ( 20 femmes, 40 hommes)
– Formation : 40 personnes (8 femmes et 32 hommes)

 

partagez ce contenu

sur facebook sur twitter sur linkedin par email imprimer