menu

l'Europe s'engage à Mayotte

Les fonds européens : une opportunité pour les projets mahorais !

Accueil

Développement de la COOPAC et modernisation des exploitations

Type d’opération 4.1.1: »Modernisation des exploitations agricoles et des groupements d’agriculteurs ».

Les systèmes de production mahorais connaissent à l’heure actuelle des contraintes fortes de production. Parmi elles, figurent le manque d’équipement des exploitations (absence de bâtiment, travail du sol manuel) qui freine la production et la commercialisation des produits et accentue la pénibilité du travail. L’enclavement des parcelles représente également un point de blocage majeur pour la production et la commercialisation des produits agricoles : l’accès aux parcelles est aggravé par le mauvais état et l’impraticabilité des pistes en saison des pluies.
Il s’agit donc de soutenir les investissements dans les bâtiments, les équipements et les infrastructures pour aider les exploitations ou les groupements d’agriculteurs à se structurer et s’équiper afin d’améliorer leur performance économique et garantir leur viabilité.

A travers ce projet, la CCOPAC se développe en accompagnant la modernisation des exploitations membres et en créant un service de collecte.

Construction d’un pôle de formation professionnelle BTP VRD

Le SMA, depuis 2009, est dans une nouvelle évolution, le SMA « modèle 2016 », fruit de la demande des responsables politiques locaux, confirmée dans le cadre des réflexions nées des états généraux de l’Outre-mer et entérinée par la déclaration du Président de la République en date du 19 février 2009.

Il s’agit de porter l’offre de formation de 2900 à environ 6000 places d’ici 2016.

Le Bataillon du Service militaire adapté de Mayotte (BSMA-M) a par conséquent engagé depuis 2009 la montée en puissance de ses effectifs et prévoit de poursuivre l’adaptation de son infrastructure jusqu’en 2020 afin d’offrir des conditions de travail cohérentes et satisfaisantes au regard des objectif de formations annoncés.
Le BSMA-M dispense aujourd’hui une formation diversifiée dans 20 filières professionnelles des métiers du bâtiment, de l’automobile, de la logistique, de la restauration, de la mer et du service. Les filières BTP-VRD représentent 30% des stagiaires du BSMA-M soit 155 volontaires stagiaires en 2015. Le BSMA-M a pour objectif d’accueillir et de former 175 volontaires stagiaires en flux constant (équivalent temps plein annuel travaillé) dans des filières BTP-VRD rénovées à l’horizon 2017 et doit pour cela regrouper, redimensionner et moderniser ses plateaux pédagogiques. Les filières BTP-VRD occupent en effet actuellement 1480 m² de SU pour un besoin de 2726 m². Les sites de formation BTP-VRD sont sous dimensionnés et dispersés au sein du quartier Contre-Amiral De Hell.

L’objectif de cette opération est de doter le BSMA-M d’un outil pédagogique adapté à la formation BTP-VRD dans le respect des normes de sécurité. Il permettra d’accueillir, en 2017, 175 volontaires stagiaires dans une infrastructure moderne. Il offrira dix plateaux pédagogiques de qualité. Cette infrastructure participera à davantage d’efficience dans la formation des stagiaires. Enfin, le BSMA-M s’appuiera sur cette nouvelle infrastructure pour rayonner et revendiquer sur l’île un pôle d’excellence dans le domaine de la formation professionnelle du bâtiment.
Enfin, la construction du pôle de formation BTP VRD permettra le réaménagement de l’ensemble des plateformes pédagogiques, améliorant ainsi les conditions d’accueil de 533 stagiaires en 2018.

Achat d’un groupe électrogène et réhabilitation de la toiture de l’atelier de production

Sur Dembéni, exploitation orientée vers la production maraîchère et d’œufs destinée au marché local.

Amélioration de l’isolation du bâtiment de production animale et sécurisation de l’alimentation électrique.

Ce projet réalisé, entre dans le titre de l’opération 4.1.1  » Modernisation des exploitations agricoles et des groupements d’agriculteurs « , du Programme de Développement rural de Mayotte, soutenu par le FEADER.

Construction de l’hôpital de Petite de Terre

La période de réalisation de l’opération est comprise entre le 01/02/2014 et le 31/12/2019.

Le coût total prévisionnel éligible de l’opération est de : 29 294 750,00 euros HT.

L’aide prévisionnelle Fonds européen de développement régional attribuée au bénéficiaire pour la réalisation de l’opération s’élève à un montant de 17 324 000,00 euros maximum, soit un taux de 59,14 % maximum du coût total éligible de l’opération.

partagez ce contenu

sur facebook sur twitter sur linkedin par email imprimer