menu

l'Europe s'engage à Mayotte

Les fonds européens : une opportunité pour les projets mahorais !

Accueil

Programme Ritsowonana : accompagnement individuel aux jeunes adultes isolés.

Objectif spécifique 10.9.2.1 –  » Augmenter l’insertion des jeunes en difficulté par l’accompagnement social et le placement familial ».

L’objectif du Programme Ritsowonana est de proposer aux jeunes adultes en grandes difficultés d’insertion un accompagnement individuel par l’inter-médiation d’un « référent adulte » qui pourra le renseigner sur les dispositifs existants sur l’ile, rétablir le contact avec les structures d’accompagnement du CCAS et autre à Sada, identifier les besoins et les souhaits des jeunes, ainsi que faciliter leur intégration.

Le programme vise à :

– identifier et former des parrains qui seront des « adultes référents » pour les jeunes en grandes difficultés d’insertion sociale et économique;

– développer des kits avec des « outils » et supports d’informations ;

– mettre en place un dispositif d’accompagnement et de suivi de la relation jeune/parrain et de l’accompagnement individuel du jeune.

– informer 100 jeunes et lancer une première campagne en 2016 auprès de 30 jeunes. 20 « adultes référents » ou parrains seront identifiés et formés. 2 agents du CCAS seront les coordinateurs du programme en association avec le Directeur du Programme de prévention spécialisée M’sayidié de Mamoudzou.

Après 2016, des actions d’ajustement seront menées sur la base de cette première année d’expérimentation avant le lancement d’une seconde campagne auprès de 30 nouveaux jeunes. Sur les trois prochaines années, le CCAS de Sada aura donc lancé une centaine d’accompagnements individuels de jeunes en difficultés d’insertion.

Principales actions

– Action 1 : Création d’un réseau de Parrains (« adultes référents pour un tutorat des jeunes)

Action 1.1 : identifier les parrains à Sada via des entretiens individuels. Une liste de critères de sélection et de pré-requis sera élaborée en lien avec les services sociaux du Conseil Départemental qui a déjà mis en place un dispositif de tutorat.

Action 1.2 : Création d’un kit de supports d’information sur tous les dispositifs d’aide sociale et sessions d’informations/formations pour les parrains sur les techniques d’accompagnement et de prise de contact avec les jeunes (« A Faire » et « A ne pas faire »)

Action 1.3 : mise en place d’une plateforme de suivi entre le CCAS et les parrains

Action 2 : Organisation du dispositif de suivi individuel des jeunes

Action 2.1 : Création d’un référentiel de tous les dispositifs mis en place par les partenaires de l’Observatoire des Mineurs isolés (OMI), afin de faciliter l’orientation des jeunes

Actions 2.2 : Formation de 2 agents du CCAS à l’accueil et la prise en charge individuel des jeunes

Actions 2.3 : Mise en place d’outils de suivi du parcours individuel des jeunes entre le CCAS et ses partenaires par un bilan socio-éducatif ( santé, familial, socialisation, savoirs de base et compétences, motivations, éloignement de la formation et de l’emploi), voir par la présentation au pôle emploi pour l’insertion économique.

Action 3 : Évaluation du dispositif et mesures correctives

Action 3.1 : Rencontres entre les parrains, les agents du CCAS et certains représentants des partenaires de l’OMI comme la fondation Auteuil pour un retour d’expérience

Action 3.2 : Évaluation qualitatives et quantitatives du programme : identifications des améliorations et ajustements à apporter selon le public ciblé.

Action 3.3 : Recommandations et préconisations pour le lancement d’une seconde campagne en 2017.

Publics cibles:

Sont visés d’une part les jeunes adultes en difficultés d’insertion (hommes et femmes) de moins de 26 ans en situation de marginalisation sociale ou rencontrant des difficultés psychosociales (addictions et souffrances psychiques) d’autre part les salariés ou retraités qui ont une empathie à accompagner les jeunes dans un objectif d’insertion et de prévention de la récidive

Résultats attendus:

– identification et formation de 20 parrains,

– prise de contact avec 100 jeunes en grandes difficultés d’insertion,

– 30 jeunes accompagnés au cours de 2016

– 30 jeunes intégrant un dispositif de formation de stage ou d’orientation professionnelle

– Participation de 100% des adultes référents et du personnel du CCAS au séminaire

Une assistance technique sera apportée par la Fondation Auteuil qui gère plusieurs centres et mène un programme similaire à Mamoudzou. Cette assistance vise la formation des agents de Sada, une aide à former les parrains, des conseils relatifs à la mise en place d’indicateurs de suivi individuel.

Sada souhaite apporter une réponse aux conséquences sociales de l’isolement des jeunes en allant à la rencontre des adultes isolés, en relayant les dispositifs existants d’aide à l’insertion socio-économique ainsi qu’en favorisant la réinsertion des jeunes dans la société grâce aux relations intergénérationnelle

M’Sayidié 2016

Dans le cadre de l’objectif spécifique 10.1  » AUGMENTER L’INSERTION DES JEUNES EN DIFFICULTÉ PAR L’ACCOMPAGNEMENT SOCIAL ET LE PLACEMENT FAMILIAL », ce projet se résume ainsi:

Mayotte est le département de France le plus jeune avec plus de 50% de sa population qui a moins de 18 ans. La moitié des jeunes sont sans aucune qualification, 70% des plus de 15 ans ont peu ou pas de diplômes, alors que le taux de chômage de l’île est le plus élevé de France (22% et 40% pour les 15 à 25 ans) ; Une inégalité d’accès à la scolarité renforcée par un phénomène important d’immigration : de nombreux mineurs étrangers âgés de moins de 16 ans sont exclus du système scolaire en raison de leur niveau scolaire jugé trop faible (évaluation sélective pour admission).

Le dispositif de Prévention Spécialisée et centre d’accueil de jour, M’Sayidié a ainsi ouvert en d’AOI AGEPAC MAYOTTE septembre 2012 en réponse à cette situation et suite au résultat des réflexions menées dans le cadre de l’Observatoire des Mineurs Isolés (OMI).

Le projet vise en 2016 à adapter le dispositif existant en visant une amélioration qualitative des actions de prévention et de prise en charge des jeunes. Ceci en élaborant de nouveaux contenus de formation, en programmant de nouvelles activités, en soutenant et en accompagnant les équipes éducatives par de la formation continue (et en formalisant le travail de partenariat (conventions par exemple). Enfin, afin de bien distinguer les missions dédiées pour chaque type d’intervention, les services seront dissociés et fonctionneront de façon complémentaire et coordonnée tout en restant autonome et en répondant à des objectifs spécifiques différenciés. Le projet au moyen de ses deux actions a pour finalité de prévenir et d’agir sur les situations de marginalisation et d’exclusion sociale et de dangers des mineurs isolés ou en exclusion sociale et des jeunes en grande difficulté. Il vise à :

Favoriser l’autonomie des jeunes et leur insertion sociale en les accompagnants dans leurs démarches pour l’accès aux droits et en développant les actions collectives ;
Remobiliser les mineurs dans un projet éducatif et pédagogique afin qu’ils retrouvent un cadre propice aux apprentissages et à leur développement et qu’ils intègrent plus facilement le système scolaire ou un dispositif de formation,
Soutenir les initiatives dans les quartiers visant à renforcer le lien social et l’intégration sociale et citoyenne des jeunes,
Développer des partenariats solides en travaillant avec l’ensemble des acteurs institutionnels et associatifs pour garantir les droits des enfants et optimiser les chances de réussite des jeunes,
Renforcer les compétences des équipes de professionnels intervenant auprès des mineurs isolés et jeunes en grande difficulté afin d’améliorer la qualité de la prise en charge,

Mettre en conformité le service par : la création d’outils permettant la traçabilité du parcours du jeune et de son suivi (tableau de bord, fiche d’identité, .), mise en place du Parcours Personnalisé du Jeunes, du livret de compétences.

partagez ce contenu

sur facebook sur twitter sur google plus sur linkedin par email imprimer