menu

l'Europe s'engage à Mayotte

Les fonds européens : une opportunité pour les projets mahorais !

AccueilZoom surFonds européens : écart entre la théorie et la pratique… la preuve par la BGE

Les actualités

Fonds européens : écart entre la théorie et la pratique… la preuve par la BGE

Publié le 27 juin 2019 dans la rubrique Actualité Mayotte

Source de l’image : Le Journal de Mayotte

La BGE (ex-Boutique de Gestion) est un bon exemple des difficultés que connaissent les structures qui ont dû basculer des financements Etat à ceux de l’Europe. Si elle s’est remarquablement professionnalisée, elle rame pour faire émerger des porteurs de projets viables. Le résultat d’un passation qui s’est fait en accéléré entre l’Etat et l’UE.

Au 1er janvier 2014, Mayotte devient Région Ultrapériphérique de l’Europe. En mars 2016, la BGE est invitée à une réunion, « on nous a expliqué que nous devions nous passer des financements de l’Etat via la Dieccte, pour basculer vers les fonds européens », se rappelle Zaharati Darouechi, directrice par interim de la BGE.

Seulement voilà, comme beaucoup de petites boites, rien ne l’avait préparé à accuser le coup, surtout, sans transition entre ces deux managements. Après des mois de galère, elle a remonté la pente et s’est structurée pour proposer des actions correspondant à l’ensemble des fonds européens, FEDER, l’agricole FEADER, le social FSE et l’IEJ, l’Initiative Emploi des Jeunes. (…)

Cliquez ici pour voir l’article complet.

partagez ce contenu

sur facebook sur twitter sur linkedin par email imprimer