menu

l'Europe s'engage à Mayotte

Les fonds européens : une opportunité pour les projets mahorais !

AccueilQuel fonds européen pour mon projet ?T.O 10.1.2 Maintien de haies et/ou d’une bande de végétation boisée en bordure de cours d’eau

Les programmes

T.O 10.1.2 Maintien de haies et/ou d’une bande de végétation boisée en bordure de cours d’eau

Jatropha on tree in natural of Thailand

Jatropha

A Mayotte, les parcelles sont quelquefois délimitées par des haies, majoritairement constituées de Jatropha.

Leur rôle est principalement de limiter les vols et l’introduction d’animaux en divagation. Ces haies peuvent contribuer à des objectifs environnementaux (rétention et/ou infiltration des eaux de ruissellement, lutte contre l’érosion, protection « microclimatique » contre les chaleurs excessives ou le vent en servant de brise-vent, d’abri pour de nombreux auxiliaires de l’agriculture…) voir économiques (production de bois de chauffe et de fourrage par exemple). Bien souvent leur entretien est insuffisant, ou elles sont remplacées par de simples clôtures n’ayant d’autre rôle que la protection contre l’intrusion dans la parcelle.

Par ailleurs, le réseau hydrograpique de Mayotte possède de nombreuses ravines et quelques rivières pérennes. Ces cours d’eau, essentiellement localisés dans le Nord, connaissent des débits irréguliers liés à l’alternance de la saison des pluies et de la saison sèche. La dimension réduite des bassins versant accentue rapidement les variations des débits lors des épisodes pluvieux. Pour les rivières du Sud, la diminution des apports est telle en période sèche qu’elle se traduit fréquemment par des assecs. La plupart de ces cours d’eau sont soumis à une sédimentation dans leur partie aval, entrainant  l’envasement du lagon. Les berges des ravines et cours d’eau sont généralement des zones de fortes pentes, particulièrement sensibles à l’érosion. Les ripisyles ont donc un rôle important de maintien des sols et de filtration des eaux de ruissellement. Elles abritent, par ailleurs, une biodiversité importante.

Le Type d’Opération 10.1.2 intervient dans le financement de tout exploitant s’engageant au maintien d’une bande boisée dans les parcelles cultivées (haies) ou en bordure de cours d’eau et de ravine, ce qui contribuera à la protection des eaux et des sols.

Ce dispositif pourra également apporter des ressources alimentaires à destination de la faune sauvage (makis et roussettes) afin de limiter la consommation des productions agricoles par ces animaux.

feader-leurope-sengage-developpe-vert

Contacts

http://daaf.mayotte.agriculture.gouv.fr/

partagez ce contenu

sur facebook sur twitter sur google plus sur linkedin par email imprimer